A-t-elle vraiment jeté son chien par la fenêtre à Fougères ? Découvrez sa peine !

À Fougères, un incident choquant a suscité l’émoi auprès des habitants et des défenseurs des animaux. Une femme a été accusée d’avoir jeté son chien par la fenêtre. Face à un acte aussi brutal, la question demeure : est-ce la vérité ?

Le tribunal a mené l’enquête et a tranché. La femme en question a été jugée coupable et sa peine a été prononcée. Découvrons ensemble les détails de cette affaire troublante et la réaction de la justice.

Le tragique destin de Bidule #

Le 28 juillet 2023, un événement bouleversant s’est produit à Fougères, en Ille-et-Vilaine, impliquant une habitante locale et son chien nommé Bidule. Ce dernier, un ratier âgé de 8 ans, connu pour sa fragilité, a tragiquement chuté de la fenêtre de l’appartement de sa propriétaire, situé au deuxième étage mais équivalent à quatre niveaux en comptant les sous-sols.

À lire TÉMOIGNAGE : Mon chien m’a-t-il manipulé pendant des mois ? Découvrez mon histoire incroyable !

L’intervention d’une voisine concernée #

L’incident a été découvert par une voisine qui rentrait chez elle avec ses courses. Elle a trouvé Bidule, stressé et blessé, se réfugiant auprès d’elle. Inquiète, la voisine est montée parler à la propriétaire de l’animal, la trouvant en état de détresse et sous l’effet de l’alcool. Malgré ses tentatives pour sécuriser la situation, le choc ne s’est pas arrêté là : peu après, elle a vu que Bidule était à nouveau en danger, puisque sa propriétaire l’a laissé tomber une fois de plus dans le vide sous ses yeux.

Des conséquences fatales #

Le pauvre animal a subi des blessures si graves qu’il a été amené en urgence chez un vétérinaire. Les diagnostics ont révélé trois fractures ouvertes et un scalp du menton. Compte tenu de la douleur intense et de l’état de choc de Bidule, le vétérinaire a pris la décision douloureuse de l’euthanasier.

Le verdict du tribunal #

Face à cette inqualifiable acte, l’affaire a été portée devant le tribunal de police de Rennes. La propriétaire du chien, déjà en proie à des problèmes d’alcoolisme et au chômage, a été jugée et reconnue coupable d’atteinte involontaire à la vie d’un animal domestique. Elle n’a pas assisté à son propre procès, mais le verdict a été sans appel. Une amende de 450 euros lui a été infligée, ainsi qu’une somme de 1000 euros de dommages et intérêts à verser à l’association Stéphane Lamart, en plus de 500 euros pour couvrir les frais de procédure.

Réactions et mesures préventives #

Cet incident tragique soulève des questions sur le bien-être animal et l’impact de troubles personnels sur la responsabilité des propriétaires d’animaux. Il nous rappelle l’importance de la vigilance et du soutien communautaire pour prévenir de telles tragédies. En réponse, des appels ont été lancés pour renforcer la sensibilisation et le soutien aux personnes en difficulté, afin d’éviter que de tels incidents se reproduisent.

@itschloeben

Cruauté animale ou vidéo pour faire le buzz? Relation toxique ou c’est moi qui vois le mal partout ? #sandyfamily #sandyfamily93 #sandyfamily93🤣 #sandyfamilypreuve ♬ Reflexão – Memê no Beat

ConseilChien.fr est édité de façon indépendante. Soutenez la rédaction en nous ajoutant dans vos favoris sur Google Actualités :